13/05/2014

Un peu de lecture ?

 

 

 

 

 

 

 

 

Bonjour à tous ...

Faisant écho à notre groupe sur Facebook et à l'arrivée de nombreux "nouveaux"

sur celui-ci, je vous fais part de 4 livres écrits par d'anciens malades.

Ce sont des livres totalement différents dans leur contenu car écrits par quatre personnes avec un ressenti propre face à une même maladie.

 

Bonne lecture ;-)

 

 

Marie Desrousseaux.jpg

 

Et à nouveau mon univers bascule : « Enfin, mercredi, on vient me chercher à l'heure du dîner, on m'enlève la cuillère de la bouche et vite, on me propulse dans les couloirs vers la destination suivante. C'est sans doute à cause d'un pauvre gars plus mal en point que moi et qui ne sait pas encore ce qui l'attend... Quelle agitation autour de moi. Mes deux porteurs m'ont sortie de mon trou obscur comme les prisonniers qu'on laissait autrefois croupir dans le noir avant de les exposer au soleil de midi par une belle journée d été. » Et voilà qu'il faut tout réapprendre, à marcher entre deux barres, à écrire un alphabet qui prend la forme de « baveux idéogrammes », laborieuse métamorphose, et tout ceci dans un nouvel environnement qui change les règles du jeu. Comment sera la personne qui sortira de cette épreuve ? C'est ce que raconte "La Solitude du Guillain-Barré", histoire d'une descente aux enfers suivie d'une renaissance. Ce témoignage autobiographie de Marie Desrousseaux interroge le regard des autres face à la maladie.

 

  

 

 

Claude Pinault.1.jpg

 

 

Jusque-là, tout allait bien pour Claude Pinault... Une nuit, une otite violente le réveille. Au matin, sa vie bascule. En quelques heures, il se retrouve tétraplégique. Enfermé à l'intérieur de son corps qui ne répond plus, prisonnier d'un "bocal", il apprend le nom de sa terrible maladie: le syndrome de Guillain-Barré. Une maladie rare qui affecte les nerfs périphériques et qui peut conduire à la mort. Commence alors pour lui une longue descente aux enfers, faite d'humiliations et de désespoirs. Avec une atteinte aussi grave, on lui pronostique qu'il ne pourra plus marcher ni bouger, juste souffrir. Devenu du jour au lendemain une simple poupée de chiffon manipulée par une multitude d'infirmières, Claude Pinault s'acharne pourtant à vivre. Lui qui avait tant aimé le livre de Jean-Dominique Bauby, Le Scaphandre et le papillon, il engage un étonnant combat pour redevenir un "homme-debout". Il nous en livre aujourd'hui un témoignage saisissant. Une formidable revanche sur la vie, racontée avec un humour décapant et un style remarquable.

 

 

 

 

 

518431gqOEL._.jpg

" Dés le début de la maladie, je me suis trouvé déconnecté de la réalité et du danger. Sur un nuage, dans une boîte en coton, j'étais tranquille, calme, détendu, serein, avec l'envie d'aller voir plus loin, d'aller voir au-delà. Une curiosité dangereuse qui semblait m'embarquer pour le plus long des voyages, et qui était agréable. Je savais pourtant que je ne devais pas m´endormir ainsi, que le spectacle devait finir pour laisser place au seul combat qui vaille, le combat pour la vie "

 

 

 

9782336004105r.jpg

 

" Je n'ai jamais été si proche. Je n'ai jamais été si près d'un être dont la déchéance se situe à ce point aux portes de la mort.

   Le festin de ceux ayant tout perdu ne peut se nourrir de la moindre bribe de conversation. Le temps s'écoule sans parvenir à aller plus loin, sans échanger aucune parole, sans que le moindre mot, même futile, mette un terme à ce déclin. Le silence comme unique moyen de communication. Un silence éclaboussé de restes, gestes prodigieusement humain. La nécessité de s'en tenir à l'instinct..."

 

 

 

 

 

 

19:15 Écrit par Anne-Cécile et Patricia Maréchal-Becker et Claus dans Livre, Loisirs | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |